Michel Blanc bio photo

Michel Blanc

Just passing by

Facebook Google+ Github

Sommaire

Les refuges

Dernières mises à jour

  • 21 juillet 2014 : Révision des informations sur les refuges

Généralités

Les refuges sont gérés la plupart du temps par Ferðafélag Íslands (FÍ) ou par Útivist.

Pour les refuges du Laugavegur, il faut impérativement réserver, et assez à l’avance (les réservations ne sont pas confirmées avant janvier, mais elles sont traitées dans l’ordre d’arrivée). A titre d’exemple, au 1er février, certains jours sont déjà complets à Fimmvörðuháls (à noter depuis que FÍ a contruit un autre refuge en 2013, celui mentionné précédemment étant géré par Útivist; depuis 2013, il est possible de parcourir le Laugavegur uniquement en refuges FÍ puisque cet organisme a aussi racheté celui d’Husadalur à Thorsmork). Pour les autres refuges, j’ai vu pas mal de place à chaque fois.

  • Tarifs : en 2010, Ferðafélag Íslands (FÍ) demandait 4200 ISK par nuit, Útivist 2500 ISK. On tourne plus dans les 4500 ISK / 3800 ISK (respectivement) de nos jours.

  • Douches : les refuges sont en général bien équipés, permettent de prendre des douches chaudes. L’eau chaude dans les douche est presque toujours délivrée par un minuteur. Prenez un chronomètre pour vous laver ! Vous pouvez toujours attaquer à l’eau froide pour commencer et gagner un peu de temps. En général les douches coutent 400 ISK et les warden ont la monnaie. Mais ayez quelques pièces d’avance, on ne sait jamais.

  • Eau : sauf indication contraire, l’eau et les WC sont toujours disponibles. Les toilettes et les douches sont toujours dans un bâtiment différent des couchages.

  • Divers : notez qu’il n’y a pas (ou que rarement) de couvertures dans les refuges.

  • Bivouac : des emplacements de tente permettent de camper autour des refuges.

  • Quiet hours : dans les refuges il y a des quiet hours: 24h-7h. Pas très pratique pour les couche-tôt / lève-tôt.

Une troisième possibilité de couchage existe à Thorsmok, non citée ici (voir là). Il ne faut pas se braquer sur l’accueil décrit : les wardens changent plusieurs fois par saison (et, en passant, sont souvent bénévoles).

Les refuges du Laugavegur

Fimmvörðuháls (Útivist)

Fimmvörðuháls
  • Gérant : Útivist
  • Eau : aucune, neige à fondre éventuellement
  • Douche : aucune
  • Électricité : néant
  • WC : deux cuvettes séparées pour éviter la fermentation de l’urine dans les containers
  • Cuisine : gaz, à utiliser avec parcimonie
  • Couchage : 23 lits, la salle à manger est au milieu, pas pratique quand il y a des anglais bruyants
  • Situation exceptionnelle, vue magnifique sur le laugavegur si le temps est avec vous. Un warden très sympa garde régulièrement ce refuge : c’est Uwe.

Fimmvörðuháls (FÍ)

Il semble qu’il y ait un refuge FÍ à Fimmvörðuháls depuis très récemment. Je n’ai pas trouvé d’infos directes dessus.

Basár-Þórsmörk (Útivist)

Basár-Þórsmörk, la cuisine
Bazar à Basár
  • Gérant : Útivist
  • Douche : 400kr/4 min (attention ! c’est 4 minutes et non 5 comme ailleurs).
  • Électricité : possible le soir chez les warden, gratuit
  • Cuisine : le grand luxe, gaz, cafetière, …
  • Couchage : 80 places.
  • Poubelles : géantes

N’achetez « la » carte du coin ici (sauf si vous n’avez pas le choix). Allez plutôt à Húsadalur (a.k.a. Assa) si vous pouvez (20% moins cher).

En ce qui nous concerne, l’accueil a été glacial…

Langidalur-Skagfjordsskali-Þórsmörk (FÍ)

  • Gérant :

Racheté en 2012 par FÍ. Je n’ai fait que passer devant, aucune info.

Húsadalur-Þórsmörk (Volcano Huts)

Peu d’infos, je n’ai fait que passer. Mais visiblement, il y a tout le confort (et même un restau). Ca semble assez familial. On peut y acheter des cartes postales, des timbres et poster sur place. Pratique pour faire son devoir quand on parcours le Laugavegur, même si c’est légèrement excentré par rapport à la route normale.

Il y a aussi une mini-hot pool. Bon, vraiment mini…

Ils sont sur facebook et postent régulièrement, ce qui permet par exemple d’avoir des infos sur le niveau de la Krossá (la rivière de la vallée de Þórsmörk).

Emstrur-Botnar (FÍ)

Emstrur-Botnar (FÍ)
  • Gérant :
  • Douche : 400 ISK / 5 minutes, une seule douche, longue file d’attente…
  • Cuisine : bien équipée
  • Électricité : non
  • Accès en bus : Le refuge est desservi par la ligne 18 de Reykjavik-Excursions (Álftavatn - Hvanngil - Emstrur) à 15h10. Ce bus circule tous les jours depuis 2014 et permet de rentrer sur Reykjavik en cas de souci. Attention, l’arrêt du bus n’est pas au refuge mais à un endroit appellé «Crossroads» (croisement). Il faudra se renseigner auprès du Warden pour voir de quel croisement on parle. C’est le dernier bus échappatoire si vous allez vers le sud.

Ne pas rater la vue sur le canyon de la Markarfljot (demander au warden). Vous me raconterez (je l’ai ratée…). Kristina, la warden qui porte des chaussettes Quechua, nous a accueillis avec un grand sourire.

Hvanngil (FÍ)

La solution alternative à Alftavatn (5 km avant). Dans un cadre superbe, et visiblement désert (tout le monde va à Alftavatn). Certainement un bon plan si vous cherchez le calme. Il y a (comme partout ailleurs) des balades sympas dans les environs, notamment sur Hvanngilshausar, la montagne qui domine le refuge à l’est. MOntez au sommet, suivez la crête (balisé), et revenez par la vallée, ça vaut vraiment le coup.

Vue depuis Hvanngilshausar

Une autre balade permet de croiser quelques cascades.

Balade des cascades à Hvangill
  • Gérant :
  • Accès en bus : Le refuge est desservi par la ligne 18 de Reykjavik-Excursions (Álftavatn - Hvanngil - Emstrur) à 14h30. Ce bus circule tous les jours (depuis 2014) et permet de rentrer sur Reykjavik en cas de souci.

Alftavatn (FÍ)

Alftavatn
Alftavatn : la maison blanche
  • Gérant :
  • Douche : 400 ISK / 5 minutes
  • Électricité : possible le soir chez les warden, 500 ISK
  • Cuisine : incroyable… plein de matos tout neuf (n 2010), nickel chrome (ceci vaut pour la maison blanche; l’autre est très correcte aussi, plus dans le style Emstrur)
  • Couchage : 72 places
  • Poubelles : géantes
  • Accès en bus : Le refuge est desservi par la ligne 18 de Reykjavik-Excursions (Álftavatn - Hvanngil - Emstrur) à 13h00. Ce bus circule tous les jours (depuis 2014) et permet de rentrer sur Reykjavik en cas de souci.

Desservi par un bus qui boucle sur Reykjavik. Si vous devez craquer sur le Laugavegur, craquez ici, il n’y a pas d’autre échappatoire avant Landmannalaugar (depuis le sud). De plus, le trajet en bus est vraiment grandiose.

Si vous pouvez, essayez d’être installé dans la maison blanche par la warden, c’est vraiment nickel. Le soir, balade romantique au bord du lac de rigueur.

Höskuldskali, alias Hraftinnusker (FÍ)

Hraftinnusker
  • Gérant :
  • Eau : oui, parfois chaude au robinet (ou c’était un impression due au froid !)
  • Douche : oui
  • Électricité : non
  • WC : toilettes sèches
  • Cuisine : oui
  • Couchage : 52 lits

Malgré l’aspect extérieur parfois inquiétant (surtout les toiletes), c’est super. Les couchages sont au sol mais très bons. Quasiment tous à l’étage, donc il fait plutot chaud. On y a dormi la fenêtre ouverte en 2013.

Notez que la météo est souvent très exacerbée ici. Camper ici peut tenir de la survie si vous n’êtes pas équipé correctement.

Malgré tout, c’est un super spot pour explorer les environs si la météo est favorable (grimper Hraftinnusker, Sodul, Reykjafjoll, Haskerdingur, Hvani).

Landmannalaugar

Landmannalaugar

Les sanitaires de Landmannalaugar et les très prisés tuyaux d’eau chaude La maison des wardens à gauche (on apercoit le toit du refuge derrière) et les sanitaires sur la droite.

  • Gérant :
  • Eau : oui, chaude au robinet dans le refuge et aux lavabos à l’extérieur et dans les sanitaires
  • Douche : 400 ISK/5 minutes
  • Électricité : recharge payante chez les warden
  • Cuisine : oui
  • Couchage : 75 lits

Je ne suis pas fan de l’endroit. Le camping est moche, le sol béton, l’endroit est surpeuplé, et adieu les quiet hours, c’est très bruyant tard et tôt.

Les sanitaires de Landmannalaugar et les très prisés tuyaux d'eau chaude

Par contre, dès que l’on s’éloigne un peu, c’est paradisiaque. Évidemment, ne pas rater (comment serait-ce possible !) le bain dans les sources d’eau chaude; même s’il fait froid dehors, on est super bien dedans et on a pas froid en sortant. Le plus dur, c’est de se décider à passer en maillot. Passez à la douche en sortant, et évitez de remuer les algues, il y a quelques habitants microscopiques qui on semble t’il importuné quelques voyageurs précédents.

Le mountain mall

Possibilité de ravitaillement (ne révez pas tout de même…) dans le « Mountain Mall ». C’est un bus aménagé en petit magasin, donc vous ne trouverez pas votre marque de chocolat favorite. Il y a du gaz la plupart du temps. Si vous avez expédié des affaires depuis le BSI, c’est ici qu’il faudra demander de vous faire ouvrir le “storage” pour aller récupérer vos affaires.

Les refuges hors Laugavegur (mais plus ou moins dans le secteur )

Alftavatnkrokur (Álftavötn)

  • Gérant : Útivist
  • Douche : non
  • Électricité : non
  • Cuisine : ce qu’il faut, pas plus
  • Couchage : 20 places
  • Poubelles : il faudra les remporter

Attention, ne pas confondre avec Alftavatn.

Refait à neuf à l’intérieur, murs de pierre à la base, c’est vraiment très beau. En plus le cadre est splendide, je n’en sais pas plus, je n’ai fait que passer en courant sous des trombes d’eau à chaque fois. Pas très loin d’un canyon parcouru par la Sydri-Ofaera qu’il faut traverser deux fois pour passer sur une ile. Magnifique.

Holaskjol

Holaskjol
Hoslaskjol, béni soit ton poêle à gaz !

Un batiment principal a deux étages et quelques cabanons individuels.

  • Gérant: Privé ?
  • Douche : 400kr, mais no limits !
  • Électricité : probablement, pas vu
  • Couchage : une bonne trentaine de place dans le batiment principal
  • Poubelles : oui
  • BBQ : oui !

Poeles au gaz pour faire sécher les affaires ! Il y a une petite cascade à quelques minutes du refuge, « Lítla Goðafoss » comme l’appelle le warden d’Holaskjol.

Globalement plutot désert et sympa. Lors de mes 3 passages, je n’ai jamais eu besoin de réserver, et toujours eu largement de la place.

Desservi par le bus 10 Skaftafell-Landmannalaugar (vers 10h) et 10a Landmannalaugar-Skaftafell (18h). Horaires changeants d’une année sur l’autre, vérifiez chez Reykjavik Excursions.

Skaelingar (Stóragil)

Skaelingar
  • Gérant : Útivist
  • Douche : non
  • Électricité : non
  • Cuisine : ce qu’il faut, pas plus
  • Couchage : 20 places
  • Poubelles : il faudra les remporter

Refait à neuf à l’intérieur, murs de pierre à la base (ce refuge ressemble beaucoup a Alftavatnkrokur. Autour du refuge il y a quelques étonnants « troncs de lave ». A deux heures d’Eldgja par la piste de 4×4 (à pied).

« Troncs de lave »

Sveinstindur

  • Gérant : Útivist
  • Douche : non
  • Électricité : non
  • Cuisine : ce qu’il faut, pas plus
  • Couchage : 20 places
  • Poubelles : il faudra les remporter
Sveinstindur

L’endroit est magnifique. La vue depuis Sveinstindur (la montagne) magique.

Vue depuis Sveinstindur

Dalakofinn

Je ne sais rien de celui là. Je l’ai vu de loin deux fois. Le secteur est renversant avec quelques sources chaudes cachées à creuser soi-même.

Campings

Reykjavik

Camping de Reykjavik

Depuis le camping, vous pouvez prendre la ligne 14 pour vous rendre au centre-ville (sortez à Hllemur) ou au BSI.

Pas de commentaires. Il y’a tout. Même les douches gratuites. Assez peuplé, mais globalement pas très bruyant. Les tables « hors d’eau » sont cependant assez rares. Pas simple pour manger quand il pleut.

Lave linge et sèche linge sont disponibles à l’auberge de jeunesse juste à coté. Ils vendent de la lessive à l’accueil (de l’auberge, pas du camping) et font la monnaie.

Une superette se trouve à 300 m à pied. Il y a un plan des environs à l’accueil du camping ou elle est indiquée (ainsi que l’emplacement des ATM aux alentours).

Il y a de l’électricité à l’accueil (généralement blindé) ou dans les toilettes (attention aux vols, vécu).

Laugardalslaug (la piscine) est à 100 m, vous n’avez aucune excuse pour ne pas y aller !

Kirkjubæjarklaustur

  • Douches : 400 ISK / 5mins.
  • Électricité : dans les sanitaires, on doit pouvoir demander au gardien aussi.
  • Cuisine : rien. Deux trois éviers, c’est tout.
  • Eau : à volonté, chaude et gratuite aux robinets.
  • Laverie : lave linge, sèche linge.
  • Ravitaillement : la station service est à 5 minutes à pied.
Camping de Kirkjubæjarklaustur. Le Hvannadalshnjúkur (point culminant d'Islande) au loin sur la gauche

Plein de balades dans le coin. Super accueil, bons conseils. Emplacement géniaux, très bon planté de piquet ! Piscine déserte (et chaude, bien sûr) à 10 minutes à pied. Point de départ des Laki tours, si l’envie vous prend (faut aimer le bus, vous êtes prévenus). En bref, il y a tout ce qu’il faut ici pour y faire un break détente et quelques emplettes.

Skaftafell

  • Douches : 400 ISK / 5 mins (2010). Astuce : plutôt que de faire la queue devant les trois douches à coté de la machine à laver, allez au milieu du camping, il y en a 6, et elles sont bien moins fréquentées.
  • Électricité : dans les sanitaires. Attention aux vols…
  • Cuisine : rien. Deux trois éviers, c’est tout.
  • Eau : à volonté, chaude et gratuite aux robinets.
  • Laverie : lave linge, sèche linge. Tous deux très fréquentés…

  • Ravitaillement : on peut manger à la cafet. Mais pour la ravitaillement, il faut aller à la station service située à 5 km. Super accueil, tenancière charmante (ok, c’est complètement subjectif), mais accès compliqué à pied.

Sol gazon mais malgré tout très dur, amenez les pointes !

Randos grandioses au départ du camping (Svartifoss, Kristinartindar, Morsarjökul…).

Skógar

Camping de Skogar, vu depuis la cascade.

C’est le minimum syndical. Le camping est très exposé au vents du sud. Par contre, vue imprenable sur la cascade. Ne plantez pas la tente trop près si vous ne voulez pas que le bruit vous empêche de dormir. Il y a un petit truc pour s’approvisionner à coté, mais en comptez pas trop dessus, les rayons étaient déserts quand j’y suis allé. Plantage facile, le sol est assez meuble.